Le livre et l'architecte

  • mai 2011
  • 20,6 X 22,5 cm,
    Broché
    304 p., 180 illustrations en noir et blanc et 4 cahiers couleur.

  • ISBN : 9782804700478
  • 35.00 €


Dédié aux relations complexes et fructueuses qui se sont établies depuis la Renaissance entre l’architecture et l’imprimé, Le Livre et l’architecte est une contribution collective majeure aux réflexions sur la médiatisation de l’architecture. En rassemblant une quarantaine d’essais rédigés par des spécialistes de différents domaines : historiens de l’architecture, historiens du livre, historiens des techniques, qui se consacrent à l’étude de différentes périodes, de l’invention de l’imprimerie à nos jours, cet ouvrage se propose d’approfondir la connaissance du rapport entre cet art utile qu’est l’architecture et les ouvrages, tantôt pratiques, tantôt artistiques et somptueux, qu’il produit et qu’il utilise.

De l’architecte auteur à l’architecte collectionneur ; de la conception du livre comme équivalent de la conception architecturale, à la bibliothèque comme autoportrait de son propriétaire ; de l’ouvrage envisagé comme document, à l’architecture considérée comme fiction ; les différentes pratiques analysées renvoient au conflit fondateur et latent d’une discipline « imparfaite », partagée dès l’origine entre un désir récurrent d’explicitation théorique et un déni non moins constant de cette même explicitation.

Dans une variété de formes allant du plus modeste volume de texte au recueil grand format le plus richement élaboré, les productions concernées déclinent tous les types de relations possibles entre l’abstraction des idées et la séduction des figures. Les séances proposées sont consacrées aux usages des ouvrages et aux contenus qu’ils véhiculent, mais également à leur dimension matérielle, portant une attention particulière aux systèmes d’illustrations, à la relation entre le texte et les images, enfin à la composition et à la conception graphique, qui font des livres d’architecture des créations à part entière, aussi importantes pour leurs auteurs que les édifices réalisés. La table des matières se divise en deux grandes parties : technologie du livre d’architecture ; économie du livre d’architecture, pour aborder successivement les enjeux internes qui sont de l’ordre de la mécanique du livre, de la façon dont il s’organise et dont il fonctionne, puis les échanges financiers, intellectuels et symbolique dont il est le support.

Ce volume rend compte de l’état de la réflexion actuelle sur ce domaine, à partir des travaux pilotés par l’Institut national d’histoire de l’art en association notamment avec le Conservatoire national des arts et métiers et le Centre d’études supérieures de la Renaissance.


Ont collaboré à la réalisation de cet ouvrage : Chiara Baglione, Laurent Baridon, Cesare Birignani, Maristella Casciato, Jean-Louis Cohen, Ana Bela de Araujo, Olivier Deloignon, Sonia de Puineuf, Catherine de Smet, Elena Formia, Guy Lambert, Frédérique Lemerle, Cédric Lesec, Caroline Maniaque, Valérie Nègre, Werner Oechslin, Marion Platevoet, Yves Pauwels, Nolwenn Rannou, Manuel Royo, Thierry Verdier.

On en parle

"Le champ ouvert par l’étude historicisée du livre d’architecture est incontestablement fécond. Ce livre dense en est une belle illustration."
Critique d’art, n°38, automne 2011