Baisse de régime pour le livre papier

Accueil » Actualités » Baisse de régime pour le livre papier

Une nette régression par rapport aux chiffres de 2013, c’est ce que démontre le dernier bilan concernant les ventes de livre papier de la SGLL (Société général des lettres et du livre) en Fédération Wallonie-Bruxelles.


Selon Benoît Dubois, président de l’Association des éditeurs belges, cette baisse est relativisée : « En ce qui concerne le repli, la Belgique francophone suit la tendance générale de ce que l’on peut voir dans d’autres pays tels que la France. Cependant en Belgique, il existe un phénomène non négligeable : celui de la vente en ligne. Pour la première fois, l’étude d’observation du marché du livre numérique du livre nous permet d’avoir une estimation de ce chiffre d’affaire. On y retrouve l’équivalent de 25% de part du marché de livres papiers qui sont vendus sur des plates-formes ».

Précisons que la littérature générale domine toujours le marché du livre belge de langue française malgré un recul de 10% par rapport à 2013. En deuxième position se place la bande-dessinée qui diminue de 0.3%. Ensuite, nous retrouvons les beaux-livres et les livres pratiques (qui régressent de 1.6%), puis les livres de poche (qui augmentent de 0.3%) et enfin, les livres scolaires et parascolaires enregistrant une baisse de 15.1% par rapport à 2013.

Afin d’améliorer ces chiffres, le Conseil du livre cherche des solutions et recommande notamment la réintroduction du livre papier dans les écoles et une plus grande collaboration entre les bibliothèques et les acteurs du livre. Il réfléchit également à une nouvelle régularisation en ce qui concerne les nouvelles technologies de diffusion des ouvrages. Un avenir assez flou pour les livres papiers…

22 juin 2015|Uncategorized|
[i]
[i]