Sommes-nous tous racistes?

Sommes-nous tous racistes?

Psychologie des racismes ordinaires

Auteurs : Leyens Jacques-Philippe

21,99  - 24,90 

« Je sais que je suis raciste, peut-être même envers plusieurs groupes. Je le regrette ; je préférerais dire que je ne suis pas d’accord avec certains groupes et, pourtant, il m’arrive d’avoir des accès jubilatoires quand des ennuis arrivent à un des groupes vis-à-vis desquels je me considère raciste. Je sais aussi que je ne voterais jamais pour un parti, nationaliste par exemple, qui aurait le moindre relent raciste. Je suis contre le racisme. Je sais encore que je ne suis pas excentrique ; je me considère dans la moyenne des gens. Je suis également un scientifique et non un rêveur. Mes convictions que le racisme est quasi universel sont donc basées sur une interprétation de recherches fiables et cohérentes. Cette interprétation n’est pas farfelue, même si nombre de collègues ne l’acceptent pas publiquement. Comme mes collègues, j’espère la disparition du racisme, mais nous différons sur les moyens à employer. J’écris ce livre avec la conviction que les conséquences les plus néfastes du racisme disparaîtront ou diminueront si l’on accepte tout d’abord ce côté nauséabond de notre personne. Se battre contre ce que l’on ignore ou occulte est totalement vain. Améliorer ses faiblesses commande qu’à tout le moins on soit conscient de ses déficiences ».

On en parle…

L’ouvrage a servi de base à l’article « Est-ce que je suis raciste ? » de Mathieu Chaillot dans le magazine Néon, le 9 décembre 2015.
Lire l’article complet

« Dans son numéro Tous myopes, Sciences et Vie interviewe Jacques-Philippe Leyens, auteur de Sommes-nous tous racistes ? Selon lui, « c’est en prenant conscience du raciste qui sommeille en nous que nous parviendrions plus facilement à nous en affranchir. » »
(Sciences et Vie – 17 avril 2014)

« « Nous sommes tous racistes ! » Les racistes, c’est toujours les autres…Et si, en fait, nous l’étions tous ? C’est ce qu’affirme Jacques-Philippe Leyens, professeur émérite de psychologie à l’université catholique de Louvain (UCL), en Belgique, auteur de Sommes nous tous racistes ? Psychologie des racismes ordinaires. Entretien. »
(Le Cercle psy – Mars/Mai 2014)
Voir tout l’entretien

« « Ne pas voir que l’autre est noir, c’est l’assimiler à un blanc », écrit Jacques-Philippe Leyens dans « Sommes nous tous racistes ? » (éditions Mardaga), qui appelle à arrêter l’hypocrisie et à ne plus avoir peur d’utiliser les mots qui conviennent. Juif. Noir. Arabe. »
(Neon, Raciste moi? – Mars 2014)

« Pourquoi est-on raciste?
J.-P.L. – Tout le monde est raciste, car nous avons tous un besoin vital d’avoir autour de nous un entourage de gens aimés et aimants. […] Étant donné que nous sommes immergés dans une multitude de groupes, il y a beaucoup de chances que l’on soit raciste envers un ou plusieurs groupes. Ce racisme peut se produire chez des gens qui, honnêtement, sincèrement, ne veulent pas être racistes et qui malgré cette volonté se comportent de manière raciste. Beaucoup de recherches montrent ce racisme qui s’ignore. »
(Extrait d’un entretien avec Collette Barbier paru dans Éducation Santé, n°295, décembre 2013)

L’ouvrage a été cité dans un article du Moustique.
(Michel Geyer, Moustique, 15 mai 2013)

«Face au « psychologiquement correct », le je-ne-suis-pas-raciste, l’auteur propose de reconnaître d’abord la part de comportements racistes que nous manifestons consciemment ou pas, condition nécessaire […] pour lutter contre le rejet des autres.»
(Aide-Mémoire, octobre/novembre/décembre 2012)

«Dans un ouvrage récent, Jacques-Philippe Leyens, professeur émérite de Psychologie sociale à l’UCL, jette un pavé dans la mare. Il le pense: nous serions tous racistes! Mais pas nécessairement au sens où chacun l’entend. Car nous avons tous tendance à rejeter des groupes différents pour conforter le nôtre…Mais attention: pas question de légitimer le racisme! Mieux le comprendre et l’admettre pour mieux l’éliminer…»
(Carine Maillard, BodyTalk, septembre 2012)

«D’un esprit résolument pédagogique, clair et concis, sans ton moralisateur, pour ceux qui souhaitent se faire une idée des mécanismes fondamentaux du racisme, cet écrit constitue une belle entrée en matière. »
(Abdelatif Er-rafiy, Cerveau&Psycho, n°52, juillet-août 2012)

«Définition, préjugés, discriminations, stéréotypes, déshumanisation, non-dits…forment la trame de cet ouvrage dont les nombreux exemples invitent le lecteur à une mise en perspective personnelle et sociale.»
(Psychologies Magazine, juillet-août 2012)

Jean-François Marmion interroge Jacques-Philippe Leyens sur Le Cercle Psy , 27 juin 2012)
Lire l’article complet

« Votre livre peut donner l’impression que la lutte contre le racisme est vouée à l’échec. Vous êtes pessimiste?
J.-P.L. – Non, réaliste. Il existe des maladies génétiques qu’on ne peut pas encore soigner, mais ce n’est pas pour autant que la médecine reste les bras ballants et se dit impuissante. Être réaliste n’est pas être fataliste. C’est à partir du moment où l’on se rend compte qu’on fait parfois preuve de racisme envers tel ou tel groupe que l’on peut commencer à faire des efforts pour combattre cela.»
Extrait d’un entretien avec Pascal De Gendt paru dans Moustique, 23/05/2012

Informations complémentaires

ISBN9782804700881
TypeBroché
Pages192
Dimensions 15 x 22 cm
Poids N/A
Date de parution20/04/2012
  
ISBN numérique9782804702281
Formats numériqueepub, mobi
[i]
[i]