Urbanisation sans urbanisme

Accueil » Catalogue » Architecture » Général » Urbanisation sans urbanisme

Urbanisation sans urbanisme

Une histoire de la "ville diffuse"

Auteurs : Grosjean Bénédicte
Catégories : ,

35,00 

En stock

En stock

L’urbanisme traditionnel peine à appréhender des formes d’urbanisation aujourd’hui largement majoritaires en Europe : les territoires contemporains « d’entre-deux », ni urbains ni ruraux. Ils posent question à ceux qui les analysent, les organisent ou s’y inscrivent. Cet ouvrage tire ses enseignements de l’un des plus représentatifs d’entre eux : la Belgique et le Brabant, ex-province autour de Bruxelles.

Qualifier ce territoire au milieu de l’Europe, laborieuse couture entre les mondes latins, anglo-saxons et germains nécessitait non seulement une analyse critique des notions courantes (du rurbain à la città diffusa) mais aussi une re-lecture, multiscalaire, de l’histoire de sa formation. Basée sur la production d’une cartographie originale, depuis les grandes structures médiévales jusqu’aux formes contemporaines de l’habitat, elle fait apparaître des caractéristiques de polycentralité, de subsidiarité, de maillage, de pouvoir local, de villes en réseau par-delà les territoires, qui ne sont pas sans évoquer des modes de gouvernance en débat aujourd’hui.

Ce terrain d’analyse mène ainsi à une réflexion méthodologique particulièrement fertile sur les territoires habités sans densité, renouvelant la manière de les appréhender. En replaçant la « ville diffuse » dans sa complexité, ses spécificités et sa temporalité longue, cet ouvrage souhaite contribuer à une histoire large de l’urbanisation, irréductible à celle de l’urbanisme, et proposer une vision enrichie de la notion d’urbanité.

On en parle…

«Ce travail se situe dans l’actualité urbanistique mais aussi politique la plus récente et l’évolution du titre insiste sur la volonté de développer un propos général.
L’ouvrage peut être abordé comme l’analyse fouillée de la construction du territoire d’un pays qui depuis plusieurs années connait une crise existentielle sans précédent en Europe. Le travail développé par Bénédicte Grosjean, elle-même Belge et née à Bruxelles, s’inscrit bien évidemment dans ce contexte qu’elle aborde dans un préambule mais ne s’y limite absolument pas. Son premier mérite reste d’abord de traiter d’un pays souvent un peu oublié des histoires urbaines et qui fut pourtant à l’avant-garde de l’industrialisation au début du XXe siècle en s’appuyant sur une bibliographie peu disponible en France.»
(Clément Orillard, Espaces et sociétés, n°148-149, 2012)

«Un ouvrage pluridisciplinaire, qui, grâce aux outils de l’histoire, de la géographie et de l’architecture, définit avec précision ces espaces jusque-là inclassables, quelque part entre le rural et l’urbain.»
(Ecologik n°22, août-septembre 2011)

«La recherche est charpentée par un travail tout à fait original de cadrage de la réalité bâtie, qui alterne les échelles locale et territoriale. La pertinence de ce travail d’histoire urbanistique est de s’approprier précisément les outils urbanistiques de description du territoire et reste dans l’observation factuelle, dégagée de tout déterminisme historique. Cela peut sembler évident, mais suffisamment rare pour considérer Urbanisation sans urbanisme comme une source de savoir fondamentale pour la réflexion sur l’aménagement du territoire.»
(Géry Leloutre, A+, n°229)

«Ce texte, très historique, a le mérite de dire que l’hypothèse de départ n’était pas la bonne. Le lecteur suit, pas à pas, les étapes de la recherche et voit apparaître au fil du texte les limites à l’application du concept de ville diffuse à l’exemple belge. La démarche de l’auteure est très didactique sans être simpliste. Elle ne cherche pas à épargner ses lecteurs du raisonnement qu’elle a mené. Un ouvrage à classer dans le rayon ville-campagne mais aussi méthodologie au côté du best-seller L’art de la thèse de Michel Beaud !»
(Catherine Didier-Fèvre, 14 décembre 2013)
Lire l’article complet

«Admettons que les recherches sont difficiles et que l’hypothèse reste toujours faiblement documentée.
Cette rareté m’a mis sur le qui-vive et un ouvrage a particulièrement capté mon attention. Il s’agit de « Urbanisation sans urbanisme : Une histoire de la « ville diffuse » de Bénédicte Grosjean, architecte urbaniste, reprenant la thèse qu’elle avait soutenue en 2007. Mais comme très souvent dans une posture polarisée j’y ai trouvé ce que je ne cherchais pas, mais sans regret»
(Carfree.fr, 13 mars 2014)
Lire l’article complet

«Bénédicte Grosjean apporte une profondeur historique bienvenue aux discussions sur la périurbanisation, la rurbanisation, ou la ville diffuse, et il sera à l’avenir difficile de ne pas faire référence à ses travaux.»

(Études foncières, n°153, septembre-octobre 2011)

Informations complémentaires

ISBN9782804700461
TypeBroché
Pages352
Dimensions 22 x 24 cm
Poids 0.988 kg
Date de parution18/11/2010
[i]
[i]