Traces et fragments dans l'esthétique japonaise de Murielle Hladik
Panier 0
Traces et fragments dans l'esthétique japonaise

Traces et fragments dans l'esthétique japonaise

Auteur :

  • Prix unitaire par 

Comment se traduit la méditation sur le temps qui passe en Occident et en Orient ? Quels sont les rapports entre l’architecture et le temps ? Si pour les occidentaux, la figure de la ruine reste un des lieux communs les plus propices à cette réflexion, d’autres figures traversent l’esthétique japonaise, du théâtre nô à la poésie en passant par l’art des jardins et l’architecture. Le jardin à l’abandon (haien), la trace (ato) et la demeure provisoire (yado) révèlent une manière éphémère et transitoire d’habiter le monde. Alors qu’en Occident, la menace du temps ne devient effective qu’une fois l’acte de création terminé, on constate au Japon une fragilisation volontaire de l’œuvre dès son édification. Le dialogue esthétique entre deux cultures instauré par l’auteur se prolonge auprès des artistes contemporains dont le travail, par-delà les frontières et les traditions, s’inscrit lui aussi dans une réflexion sur le passage du temps.

 

« Dans cet essai, Murielle Hladik nous invite à l’accompagner de l’Occident vers l’Orient, de l’architecture à la philosophie, des bâtiments aux jardins… Ce parcours savant et pourtant toujours agréable est comme une promenade au Kôrakuen, le ‘Jardin des joies ultérieures’ ??? : de scène en scène il réserve ses surprises, pour le plaisir de ceux qui savent goûter le temps qui passe. » Augustin Berque

À propos de l'auteure :

Murielle Hladik est architecte DPLG et Docteure en philosophie. Membre du Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques contemporaines de la philosophie (Université de Paris 8), elle enseigne aussi la philosophie à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Saint-Étienne.

 

On en parle...

«"Ce qui retourne vers le rien est voué à renaître un jour. Aussi ce sentiment face à l'évanescence des choses est-il bien plus précieux que l'objet matériel et immuable." L'idée-force développée par l'architecte et philosophe Murielle Hladik à propos de la reconstruction cyclique des sanctuaires d'Isé Jingu, a constitué le fil rouge du colloque "Racines contre racines", organisé en mars dernier dans la ville éponyme par la Fondation franco-japonaise Sasakawa.» (Ultreia, Automne 2014)

«Parcourant les bâtiments et les jardins, la promenade intellectuelle fait dialoguer les cultures et les conceptions esthétiques, suspendant ainsi le temps, au moins durant la lecture de ce brillant essai.»


La lettre de la bibliothèque, n°27, mai 2008



Informations complémentaires

ISBN

9782870099827

Type

Broché

Pages

248

Dimensions

22x24 cm

Date de parution

18/01/2008

Ces livres pourraient aussi vous intéresser...